Cinéma

Le procès contre Mandela et les autres
de Nicolas Champeaux et Gilles Portes
Sortie le 17 octobre 2018

Alors qu’il était envoyé spécial permanent de RFI à Johannesburg, Nicolas Champeaux, coréalisateur avec Gilles Portes de ce remarquable documentaire, avait rencontré quelques-uns des coaccusés de Nelson Mandela, survivants du procès de Rivonia (1963-1964) (le grand procès de l’Apartheid), qui avaient été condamnés comme lui à la perpétuité. Leur force de caractère l’avait impressionné. Alors qu’il apprend que les 256 heures d’archives sonores du procès ont été numérisées, l’idée de ce film émerge dans son esprit. Outre une mise en scène de moments déterminants du procès, il donne la parole à ces « survivants » : Ahmed Kathrada, Andrew Mlangeni, Denis Goldberg. Ceux qui, dans l’ombre de Mandela, ont fait de lui ce qu’il est devenu, ainsi qu’à deux de leurs avocats toujours en vie, George Bizos et Joël Joffe. Au fil de leurs recherches historiques, les deux coréalisateurs font également la connaissance de Winnie Mandela, ainsi que de Barbara Hogan, ex-compagne d’Ahmed Kathrada et députée sud-africaine. Pour en savoir plus, cliquez ici


 

Libre
de Michel Toesca
Sortie le 28 août 2018

Face aux politiques d’États européens qui refusent d’accueillir les migrants, des citoyens réagissent. La Roya, une vallée du sud de la France à la frontière de l’Italie. Cédric Herrou est agriculteur, et y cultive ses oliviers. Le jour où il croise la route des réfugiés, il décide, en compagnie d’autres habitants de la vallée, de leur offrir un refuge et de les aider à déposer leur demande d’asile. Le réalisateur Michel Toesca, ami de Cédric Herou, a participé et filmé au jour le jour cette résistance citoyenne. C’est d’ailleurs ce qui fait la qualité de ce film, sa force tranquille. Pour en savoir plus, cliquez ici


 

Après l’ombre
de Stéphane Mercurio
Sortie le 28 mars 2018

Ce film nous plonge au cœur d’une aventure humaine sans pareille : la création d’une pièce de théâtre avec quatre anciens « longues peines » et la compagne de l’un d’eux, qui évoquent leurs souvenirs de cette période d’incarcération, sous la direction pleine d’empathie du metteur en scène Didier Ruiz. La réalisatrice les accompagne depuis les premiers entretiens avec Didier Ruiz jusqu’au début de la première à la Maison des Métallos, que nous suivons des coulisses. Réquisitoire implacable et bouleversant contre notre système carcéral, ce documentaire est aussi une ode magnifique au théâtre.

 


 

Razzia
de Nabil Ayouch
Sortie le 14 mars 2018

Le réalisateur franco-marocain, Nabil Ayouch, réalise avec Razzia un film puissant et provoquant, qui aborde frontalement un certain nombre de tabous de la société marocaine. En entrecroisant par un montage alterné les vies de ses différents personnages, Nabil Ayouch construit une narration sans faille et aborde frontalement ou plus allusivement plusieurs des maux qui taraudent la société marocaine : la répression de la liberté des femmes dans l’espace public, l’interdiction de l’avortement, la persécution de l’homosexualité, masculine et féminine, l’antisémitisme. A travers des personnages complexes, incarnant le courage de la résistance, il montre l’émergence de l’individu dans une société communautaire.

 

 

Publicités