Décès de l’historienne anticolonialiste Suzanne Citron

L’historienne Suzanne Citron, militante anticolonialiste, engagée dans sa jeunesse contre la guerre d’Algérie comme, jusqu’à sa mort, pour les droits des Palestiniens, est morte le 22 janvier 2018 à Paris. 

La section de la Ligue des droits de l’Homme de L’Haÿ-les-Roses – Val de Bièvre l’avait invitée, il y a quelques années, à venir faire une conférence.

Il faut lire son livre réédité récemment « Le mythe national » ( Ed. De l’Atelier, 2017) qui a été signalé dans la biblio du N° 28 du journal « Val’citoyen ». Dans cet ouvrage cette historienne fait la déconstruction du récit national. Elle montre comment il s’est construit, et à quoi il a servi. L’avenir ne se construira pas sur un imaginaire historique. Nous avons besoin d’un grand débat sur la réinterprétation du passé.

Pour aller plus loin : cliquez ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s