L’Unesco soutient l’Espéranto

esperanto

Lundi 11 décembre 2017, l’Unesco clôturait à Paris son Année Zamenhof, pour le centenaire de la mort du créateur de l’Espéranto.
Son petit-fils Louis-Christophe s’échappa avec sa mère du ghetto de Varsovie, quand les nazis exterminèrent leur famille. Il vit à Bourg-la-Reine. Il assistait à ce congrès, ouvert par sa fille, le Dr Zaleski-Zamenhof.
Les orateurs constatèrent que, parmi la centaine de langues artificielles proposées depuis la fin du 19e siècle, l’espéranto était la seule à s’être imposée, malgré l’opposition de tous les États-Nation, y compris la France qui interdit son enseignement dans les écoles ! Mais l’internet favorise sa diffusion.
Le Monde Diplomatique y publie en espéranto et Wikipedio (Wikipédia en espéranto) propose déjà plus de 150 000 articles, les applications iKurso et Lernu permettent d’apprendre seul cette langue, gratuitement avec un correcteur.
La nouvelle application Amikumu permet de rencontrer des partenaires linguistiques à proximité.
Surtout, malgré les difficultés financières liées au retrait des USA, le Courrier de l’Unesco parait désormais en espéranto (Kuriero), grâce au soutien chinois.
On comprend que la Chine, coincée entre sa langue difficile à exporter et un anglais impérialiste, s’intéresse à une langue internationale si facile à apprendre pour tous.
Car, selon la formule du linguiste Claude Hagège, »qui impose sa langue impose sa culture » (et son économie !).
Or l’espéranto n’est pas un cheval de Troie. Il ne porte d’autre idéologie que celle de liberté et de droits de l’Homme.
Cela pose peut-être un problème à la Chine, mais l’investissement lui semble utile à long terme.
Enfin ça bouge. L’Ecole Normale Supérieure en propose maintenant des cours. L »espéranto a le vent en poupe. La Ligue des Droits de l’Homme le sent. L’an dernier, grâce à l’aimable accueil de la Mairie de Chevilly-Larue, la section LDH du Val-de-Bièvre a déjà organisé une réunion d’initiation à l’espéranto, appuyée sur la présentation du film de Dominique Gautier « Esperanto », qui retrace la vie de Zamenhof et le développement mondial de sa langue.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s