Une histoire commune mouvementée avec l’Algérie

Cinquante cinq ans après l’indépendance de l’Algérie, le président Macron a annoncé début décembre la volonté de partager la mémoire de 132 années de passé commun. On peut espérer que cela contribuera à porter un regard objectif sur la colonisation du pays de 1830 à 1962.

En novembre 2016, Emmanuel Macron déclarait qu’en « Algérie, il y a eu la torture, mais aussi l’émergence d’un État, de richesses, de classes moyennes, c’est la réalité de la colonisation. Il y a eu des éléments de civilisation et des éléments de barbarie ». Un an plus tard, à l’occasion d’un voyage officiel en Algérie, il annonce que la France accepte de restituer les 37 crânes de chouhadas tués par l’armée française en 1849, lors de la bataille de «Zaatcha» et entreposés au Musée de l’homme. La France poursuit ainsi la restitution des crânes qu’elle conserve, comme elle a commencé à le faire avec le retour en 2002 de la Venus Hottentote en Afrique du Sud, ou en 2010 de 15 crânes Maoris en Nouvelle-Zélande ou encore en 2014 du kanak Ataï en Nouvelle-Calédonie. A ce rythme là, la France a encore de nombreuses années devant elle pour restituer les quelque 1000 squelettes et 18000 crânes conservés dans la collection ostéologique du Musée de l’homme !

Le président Macron a aussi annoncé la volonté de transmettre une copie des archives de la période coloniale à l’Algérie. Les détails n’ont pas été fournis sur la nature et le contenu de ces archives. Mais c’est un premier pas, encore insuffisant mais indispensable, pour aborder ensemble un passé commun tourmenté afin de pouvoir envisager une réconciliation possible. Les jeunes générations, des deux côtés de la Méditerranée, doivent aujourd’hui pouvoir connaître et partager la page complexe de leur histoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s