Harcèlement sexuel : nous sommes tous concernés !

5

L’affaire Harvey Weinstein souligne, après d’autres affaires récentes du même ordre, combien certains lieux de pouvoir -politique, show business- peuvent laisser éclore en toute impunité les pires penchants de l’homme, dérives extrêmes assises sur une conception de la femme vue comme un objet de consommation ordinaire.

Mais l’arbre ne doit pas cacher la forêt : avant de faire partie d’une caste d’intouchables jusqu’à ce que les scandales explosent, un peu comme les éruptions à intervalle irrégulier des volcans actifs, ces hommes ont été nourris de la même éducation qui, où que l’on se trouve sur le globe et à des degrés divers, colporte l’idée qu’un homme serait, de manière innée, toujours supérieur à une femme.

Rien qu’en France, cette idée aboutit au fait qu’encore aujourd’hui, dans le secteur privé et à fonctions égales, une femme touche un salaire inférieur de 14% à celui d’un homme.
Mais elle conditionne également, de manière plus insidieuse, la vision que les femmes ont d’elles-mêmes et de leur relation aux hommes. De ce fait, elle va nourrir, souvent chez la femme comme chez l’homme, l’idée que, par exemple, si une femme est victime d’une agression sexuelle, c’est qu’elle « l’aura bien cherché » : de victime, la femme se trouve, de par son seul statut, transformée en coupable et doit affronter l’opprobre de son entourage.

De ce fait, aujourd’hui encore, un viol sur dix seulement aboutit à un dépôt de plainte par la victime.

Fort heureusement, tous les hommes ne laissent pas parler leur animalité -c’est-à-dire leur incapacité à se contenir face à l’objet soudain de leur désir. Pour autant, ces hommes, que leur esprit plus éclairé et clairvoyant a aidé à adopter un comportement respectueux, ne doivent pas se contenter de cette bonne conscience pour se réfugier dans un rôle passif face à l’infortune des femmes.

Ces hommes doivent être attentifs à la multiplicité des comportements agressifs -et tellement banals- de toutes natures que doivent subir les femmes : sifflets et interpellations grossières et crues dans la rue, exhibitionnisme et attouchements dans les transports en commun, abus masculin de la hiérarchie au bureau, harcèlement moral et violence domestique…

Ils doivent aider à faire entendre la parole ordinaire de leurs amies, compagnes, filles et relations afin qu’enfin les relations entre femmes et hommes, parfois ô combien destructrices, changent profondément et durablement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s