On expulse à tour de bras dans le Val-de-Marne avant la trêve hivernale

logo-Romeurope-94-300x148Communiqué du Collectif Romeurope 94 :

La trêve hivernale arrivant bientôt la préfecture du Val-de-Marne s’empresse d’expulser à tour de bras.
Il y a une dizaine de jours, le bidonville du Carrefour Pompadour a été rasé (120 personnes)
La police a annoncé aux familles installées dans un squat à Sucy en Brie depuis 2011 qu’elles avaient jusqu’au 2 octobre pour partir. (30 personnes)
Les familles du bidonville de Villeneuve Saint Georges sente de Vigneux seront expulsées d’ici quelques jours (130 personnes)
Le squat de Vitry pour lequel nous avons durant ces trois dernières années demandé à être reçus par la mairie de Vitry et le président de la Sadef (fraîchement élu sénateur) de nous recevoir pour leur proposer un projet d’insertion sera expulsé en milieu de semaine prochaine sans jamais avoir de réponse. (50 personnes)
Les familles de Choisy le Roi seront expulsées dans la foulée. (120 personnes)
Cela représente près de 450 personnes
La préfecture de Val-de-Marne n’envisage pas de mise à l’abri des familles au prétexte qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses de l’Etat pour assurer sa mission d’hébergement d’urgence. Seules quelques familles se verront proposer des hôtels pour une nuit voire deux. Après la rue et uniquement la rue.
Parmi tous les enfants qui vont se retrouver à la rue, un certain nombre sont scolarisés, de la maternelle au lycée. Pour certains notamment Sucy en Brie, depuis 5 ans les enfants connaissent le chemin de l’école. Une fillette est entrée au collège et une jeune fille au lycée dans le dispositif UPE2A. A Vitry, contrairement à ce que soutient la mairie, les enfants ont fait leur 3ème rentrée scolaire de la maternelle au collège. La mairie reproche aux enfants de n’être pas assidus. Comment pourrait t – il l’être vues les conditions dans lesquelles vivent les familles. A Villeneuve-Saint-Georges, des enfants ont pu être inscrits dans l’école de secteur et des collégiens étaient en cours d’affectation. Apparemment la préfecture ne sait pas qu’expulsées du bidonville où elles ont vécu les familles n’ont d’autres solutions que d’en reconstruire un ailleurs et que les démarches pour réinscrire les enfants sont longues et laborieuses dans certains communes, voire impossible.
Beaucoup de personnes ont du travail soit en CDI ou en CDD. D’autres travaillent dans le bâtiment ou la ferraille.
Les familles expulsées d’Ivry cet été et de Rungis le lendemain de la rentrée scolaire se sont réinstallées partout dans le Val-de-Marne et commencent à recevoir des assignations devant les Tribunaux. Il en sera de même pour les prochains expulsés. Cette politique relève du harcèlement.
Quelle issue pour le devenir des ces familles et de ces enfants qui vivent depuis de nombreuses années dans notre département. Chaque expulsion annule les efforts d’insertion, décourage et déprime les enfants et leurs parents car l’errance et l’incertitude va augmenter leur précarité.
Combien de temps encore l’Etat français va t il user de maltraitance envers ces populations discriminées ? Une nouvelle fois nous dénonçons cette politique absurde d’expulsion qui fait naître dans la population des sentiments de haine et de racisme à force de croiser sur nos trottoirs des familles complètement démunies et en grande souffrance.
Nous demandons que les autorités de ce pays cessent cette politique qui nie le droit élémentaire des personnes à vivre dans la sécurité et jette à la rue des personnes vulnérables sans avenir stable pour construire leur vie et celle de leurs enfants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s