L’abolition de la peine de mort, un combat capital

Le 10 octobre 2016, la France célébrait les 35 ans de l’abolition de la peine de mort dans notre pays. Un combat qui reste encore d’actualité. En effet, dans de nombreuses régions de la planète, un nombre croissant de gouvernements instrumentalisent aujourd’hui la lutte contre le terrorisme pour élargir le recours à la peine de mort.

Bonne et mauvaise nouvelle américaine

Le DPIC, Centre d’information sur la peine de mort aux USA, publiait le 21 décembre dernier son rapport annuel : il n’y a jamais eu un chiffre aussi bas de condamnés à mort aux USA en 2016.
Les condamnations à mort, les exécutions, et le soutien des Américains pour la peine de mort ont poursuivi leurs baisses historiques en 2016, selon le rapport annuel de DPIC. Il est toutefois difficile de se satisfaire de ces statistiques quand il y a eu encore, en 2016, 30 condamnations à mort prononcées (chiffre le plus bas connu aux USA) et 20 personnes exécutées en 2016 (chiffre le plus bas depuis 1991). Deux États, la Géorgie et le Texas, représentaient 80% des exécutions, et plus de la moitié de toutes les condamnations à mort ont été imposées dans trois États seulement: la Californie, l’Ohio et le Texas.

DPIC

Malgré ces chiffres de condamnation en baisse aux USA, le résultat de référendums locaux, le 8 novembre dernier, a porté un coup à la campagne des militants abolitionnistes. En effet, trois Etats américains (Oklahoma, Nebraska et Californie) ont voté en faveur de la peine de mort. Celle-ci reste ainsi encore bien ancrée aux USA, tout comme elle le demeure également en Chine, Corée du Nord, Iran, Pakistan ou Arabie saoudite.

Une tendance mondiale confirmée vers l’abolition de la peine de mort

Le 19 décembre 2016, 117 Etats votaient en faveur de la résolution de l’ONU pour un moratoire universel sur l’application de la peine de mort. « La résolution a été adoptée à une large majorité, avec de nouveaux Etats votant en sa faveur. L’adoption de cette résolution confirme et soutient la tendance mondiale vers l’abolition de la peine de mort » souligne La coalition mondiale pour la peine de mort. « La résolution de 2016 a également introduit de nouveaux éléments pour renforcer le texte et encourager tous les États à prendre des mesures en vue de respecter le droit international et de restreindre le recours à la peine de mort ».

Combat planétaire, actions locales

Ces dernières années, plusieurs municipalités françaises ont affirmé leur soutien à la lutte contre la peine de mort et ont notamment élevé Mumia Abu Jamal citoyen d’honneur de la ville. C’est le cas de trois cités du Val-de-Marne : Villejuif, Ivry et Valenton.

MAJ

Mumia Abu Jamal, arrêté en 1981 aux USA pour le meurtre d’un policier puis condamné à mort en 1982, a eu sa condamnation commuée, en décembre 2011, en peine de prison à vie sans possibilité de remise de peine. Cette avancée pour Mumia, un des plus célèbres prisonniers du monde, a été obtenue grâce à la mobilisation internationale. Cela constitue un encouragement à poursuivre l’objectif d’une abolition mondiale de la peine capitale… et à continuer la lutte pour la libération de Mumia Abu Jamal.

Pour aller plus loin :
http://www.deathpenaltyinfo.org/
http://www.worldcoalition.org/fr/
http://mumiabujamal.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s